Nabila Dali, la rencontre Berbèro-Celtique

IMG_4028p1820

Auteur, compositeur, interprète, Nabila Dali est une chanteuse de Pop-World franco-algérienne aux influences berbères et celtiques. C’est dans un état d’esprit créatif, fondé sur un désir de renouer avec ses racines et grâce à la réalisation du talentueux Dominique Sablier, que la chanteuse opte pour une musique qui lui ressemble : un mélange universel de cultures sans frontières, entre ici et ailleurs…

Nabila Dali est une chanteuse polyglotte originaire de Kabylie, finalistes du télé-crochet Alhane wa Chabab (la Star Ac’ algérienne).

De retour en France, elle enchaîne les concerts collectifs dans des salles prestigieuses (Palais des Sports, Casino de Paris, Zénith…) et assure la première partie de grands noms de la chanson kabyle, tels que Lounis Aït Menguellet.

 

Stimulée par Ilyes Yassine, un brillant luthiste algérien qui devient son compagnon de route, elle décide d’emprunter sa propre « voix »

Dans une démarche consistant à concilier retour aux sources et aspect universel, elle enregistre un single autoproduit réalisé par Farid Aouameur (l’un des chefs d’orchestre et directeurs artistiques les plus prisés en Algérie), où figurent « Imru » et « 6 h 15 », des titres qui répondent à son désir de témoigner sur son époque.

Ce premier disque officiel, remarqué pour son originalité, lui apporte une visibilité médiatique et lui permet d’être programmée avec son groupe, le 4 février 2013, sur la scène de l’Olympia, en première partie d’Idir.

 

A ce moment-là, elle prend conscience que, pour passer de la culture kabyle, à celle anglo-saxonne, il existe une passerelle qui n’est autre que la musique celtique, car, possédant une imagerie, des croyances ancestrales et des harmonies communes à la tradition « berbère »,  cette dernière est à l’origine de la pop-rock.

Et c’est dans cet état d’esprit créatif, fondé sur un désir de renouer avec ses racines pour mieux s’ouvrir aux autres, qu’elle a élaboré son premier album chez Root’zik Production où, grâce aux arrangements et la réalisation du talentueux Dominique Sablier (Tom Frager, « lady melody ») qui a contourné l’écueil de l’influence en posant son regard vierge sur ses morceaux, le oud et le violon, se marient à l’Uilleann pipe et au whistle.

 

Le premier single et clip « My Dream » (plus 150 000 vues Youtube), sont la preuve de son succès imminent…